'

Prévenir les risques et gérer les défaillances de paiement grâce à l’assurance-crédit

Vendre des produits ou des services a crédit, notamment au travers d’opérations de 30 à 90 jours et plus pour certains secteurs d’activité, peut s’avérer périlleux, surtout pour une petite et moyenne entreprise.

En Effet, le risque de non-paiement est réel et l’un de vos clients peut subitement se révéler insolvable ou payer au-delà du délai convenu. C’est ce qu’on appelle communément le risque commercial de court terme, qui peut avoir un impact immédiat sur votre trésorerie.

De même, l’entrepreneur exportateur peut s’exposer a quantité de risques politiques et législatifs (projets de loi interdisant l'importation ou l'exportation de certains produits, annulation de contrat, conflit, imposition de restrictions sur le transfert de devises a l'étranger..), empêchant ses clients d’honorer leurs engagements.

Dès lors, opter pour l'assurance-crédit, c’est vous donner les moyens de prévenir votre risque client et d'optimiser votre action commerciale.

Par ailleurs, les délais de paiement de vos clients sont raccourcis, sans perturber votre relation commerciale, et votre trésorerie est à l’abri des coups durs.

Enfin, l’impayé devient un événement comme les autres, prévu, maitrise et indemnise en cas de sinistre.

Les principes de l’assurance-crédit

Suivi permanent de la situation financière de vos clients et prospects

L’assurance-crédit, vous permet de bénéficier du service de sélection et de surveillance permanente de la situation financière de vos clients et prospects. En effet, dès demande d’un encours sur un client potentiel, votre assureur crédit s informe et analyse le risque d’insolvabilité de votre client puis vous répond en acceptant l’encours, en le limitant ou en refusant de le garantir.

Une réponse autre que positive vous permettra de mieux définir les modalités de paiement à proposer à votre client, voire même, de limiter vos relations d’affaire. Des lors, l’assureur crédit se positionne comme un véritable partenaire de votre développement commercial. Point important, a la souscription du contrat d’assurance-crédit, il vous est possible de couvrir la totalité de votre chiffre d'affaires, déduction faite des opérations réalisées avec les administrations et les particuliers, ou de couvrir, uniquement, des segments comme vos plus importants clients ou vos ventes a l’exportation.

Gestion des contentieux et optimisation du recouvrement de vos créances

Si en dépit de ces précautions d’usage, vous n’êtes pas paye dans les termes convenus avec votre client, signalez le sinistre à votre assureur. Ce moment est capital et il convient de communiquer le sinistre au plus tôt pour maximiser ses chances de recouvrer la créance. Votre déclaration de non paiement faite dans les délais, l’assureur crédit met en marche la procédure de recouvrement la mieux adaptée a votre cas. Les spécificités pays sont aussi prises en compte. L’assureur-crédit veillera aussi à préserver vos relations commerciales. Il privilégie les actions amiables pour limiter le délai et les montants récupérés. En cas d'échec du parcours amiable, il entreprend les démarches judiciaires adéquates tout en poursuivant les négociations avec votre client.

Indemnisation de vos impayés et préservation de votre trésorerie

Si le client finit par payer, la compagnie d’assurance vous reverse le montant de la créance recouvrée. Sinon, elle vous indemnise, en moyenne, a hauteur de 90% de votre créance impayée et garantie. Ce taux peut varier en fonction du contrat choisi. En général, vous êtes rembourses au bout de 3 à 6 mois après dépôt de la demande. Cette période d’attente est variable puisque le traitement des réclamations concernant les acheteurs à l'étranger nécessite toujours une procédure plus longue.

L’indemnisation peut cependant faire l’objet d’un préfinancement par votre banquier.

Quel est le coût de l'assurance-crédit?

Versement d’une prime D’assurance

En contrepartie de ses services, la compagnie d’assurance prélève une prime calculée sur la base de vos ventes assurées. Celle-ci peut ainsi varier de 0,2% a 0,8% de votre chiffre d’affaires, en fonction des paiements et des pertes enregistres par votre entreprise, de votre secteur d'activité, du nombre et de la qualité de votre clientèle, du montant moyen de vos factures… Lorsque le risque politique est pris en compte par votre contrat d'assurance, la prime peut être plus élevée. Dans certaines polices, il est possible d’avoir des clauses de “participation bénéficiaire“ qui permettent, en cas d’absence de sinistre, de récompenser cette non sinistralité. Il faut noter qu’en confiant a votre assureur crédit un montant de chiffre d’affaires suffisant, voire la totalité, il peut mutualiser son risque sur l'ensemble de vos clients. La prime diminue alors.

Acquittement des frais de surveillance

De même, vous payez a votre assureur des frais d’enquête et de surveillance pour chaque client suivi, et ce, pour l’ensemble de la période de couverture. L’assureur se charge ainsi de surveiller la situation financière de vos clients. Si le cout de l’assurance-crédit a beaucoup augmente ces deux dernières années, la tendance est désormais a la baisse, a la fois grâce aux gains de productivité des assureurs mais aussi a l’amélioration de la sinistralité dans le monde. L'assurance-crédit s'avère financièrement très avantageuse pour la plupart des PME, sans parler des nombreux avantages en termes d'augmentation des ventes, de préservation de la trésorerie et d’avantages lies au financement bancaire.

Principaux avantages de l’assurance-crédit

- Surveillance permanente des clients

- Protection du poste clients

- Couverture des risques commerciaux et politiques

- Prospection de nouveaux marchés en développement en toute sérénité

-Vente en toute sécurité en se consacrant pleinement à son activité

-Contre garantie des lignes bancaires et obtention de meilleures conditions financières et davantage de capitaux

- Economie en temps et en montant en comparaison du système de caution.