'

Les chefs d’entreprises optimistes pour 2015

Selon le dernier sondage sur les perspectives de croissance 2015 du Centre marocain de conjoncture (CMC), les chefs d’entreprises sondés «ont un regard optimiste sur la situation économique du Maroc en 2015.

Selon le dernier sondage sur les perspectives de croissance 2015 du Centre marocain de conjoncture (CMC), les chefs d’entreprises sondés «ont un regard optimiste sur la situation économique du Maroc en 2015. Ils sont nombreux à penser que l’économie marocaine va croître par rapport à 2014 de manière significative et que le spectre de la déflation tant redouté ne pourra pas faire son apparition». C’est ce qu’affirme le CMC dans les résultats de son sondage réalisé du 7 janvier au 7 février 2015.

Plus de 80% des entrepreneurs sondés ont confirmé qu’une relance de l’économie marocaine serait au rendez-vous en 2015 et plus de 93% écartent la possibilité d’une déflation au cours de cette année.

Les avis divergent uniquement pour ce qui est de l’importance de la croissance attendue en 2015. Ils sont 59,6% des chefs d’entreprises à penser que le rythme de progression de l’activité économique au Maroc sera plus fort qu’en 2014. 29,8% quant à eux estiment que l’évolution de la croissance pourrait être comparable à celle observée une année plus tôt, tandis que 6,4% des sondées pensent que la croissance sera beaucoup plus forte.

Il faut savoir, toujours selon le sondage du CMC, que «ces anticipations favorables que font les opérateurs marocains trouvent leurs origines dans l’existence de plusieurs phénomènes de nature à dynamiser l’activité dans de nombreux domaines tels que l’amélioration de la situation hydrique, la tendance baissière du prix du baril de pétrole sur le marché mondial et leur impact sur le marché intérieur».

Ainsi, près de 92,8% des sondés estiment que les conditions climatiques jouent un rôle très important dans leurs prévisions pour 2015. Parmi les industriels qui ont participé à l’enquête, presque 64,6% ont répondu que le rôle de la pluviométrie dans la réalisation de cette performance est favorable et 27% le considèrent comme très favorable.

Source: leseco.ma, 23/02/2015

Version imprimable  Envoyer à un ami