'

Comment évaluer la situation de votre entreprise

Pour savoir si son entreprise est en bonne santé, un chef d’entreprise doit constamment surveiller les signes annonciateurs d’une éventuelle crise. Admettre que sa société est en crise est le premier pas vers un avenir meilleur. Il faut ensuite convaincre ceux dont l'entreprise a besoin pour se remettre à flots de ne pas quitter le navire pendant la tempête.

    Dans d’autres cas, l’entrepreneur s’engage dans une fuite en avant en comptant sur ses capacités à générer de nouvelles affaires pour résoudre les problèmes actuels. Si vous êtes tenté par cette approche vous vous sortirez peut être de l’impasse et ferez la preuve de votre ténacité. Néanmoins, même en cas de succès, les causes structurelles qui sont à l’origine de vos difficultés perdureront et risqueront de se réitérer dans le futur. En cas d’échec, votre capacité à diriger une entreprise sera bel et bien remise en cause par vos partenaires et rebondir dans un nouveau projet sera quasiment impossible.
    Enfin, la plupart des entrepreneurs partagent la conviction que leurs partenaires freineraient leur collaboration et précipiteraient la chute de l’entreprise. Tel n’est pourtant pas le cas, puisque vos fournisseurs ne souhaitent pas pour leur part perdre un client et votre partenaire financier est quasiment assuré de perdre l’ensemble de ses créances en raison de son rang dans l’ordre de paiement des créanciers.
    Votre salut viendra donc d’un véritable plan de bataille. Sur le modèle de votre business plan initial, vous présenterez votre analyse de la situation économique de l’entreprise, de ses forces et faiblesses, de son marché... Vous détaillerez les causes qui ont conduit l’entreprise à rencontrer des difficultés et développerez dans un plan d’actions les contre-mesures que vous entendez prendre pour en assurer la pérennité.
    A ce stade vous éprouverez peut être le besoin d’être accompagné. Gérer le quotidien de l’entreprise et prévoir la riposte peuvent vous conduire dans une situation de surmenage et de stress excessif. Renseignez-vous, sur l’offre de conseil proposée dans la gestion et la prévention des difficultés des entreprises ou faites appel à un mandataire ad hoc.

Version imprimable  Envoyer à un ami